L’e-cigarette est-elle efficace pour arrêter de fumer ?

E-cigarette

Il se peut qu’on ait déjà essayé d’arrêter de fumer, mais qu’on ait été confronté à des symptômes de manque très déplaisant. C’est en effet le manque de nicotine qui provoque ces symptômes, car la nicotine est la principale drogue dans la fumée du tabac.

Comment l’e-cigarette aide-t-elle à arrêter de fumer ?

De nos jours, la nicotine peut se présenter sous d’autres formes, autre que dans la fumée du tabac, comme en forme de patches, de comprimés, etc. Ce sont des nicotines de substitutions qui peuvent être vendues dans les pharmacies légalement. Ces moyens d’aide ont été prouvés par les scientifiques qu’ils aident à arrêter de fumer, outre l’e cigarettes. D’après un avis du Conseil supérieur de la santé rendu en 2015, on constate une certaine efficacité de l’e-cigarette dans la réduction de la consommation de cigarettes traditionnelles. Mais on n’a pas cependant collecté assez de données pour pouvoir affirmer avec certitude la véracité de ce propos. Qu’on choisisse de consommer des e-cigarettes ou de la nicotine de substitution, tous deux ont le même principe qui est de diminuer progressivement les doses de nicotine que le fumeur prend afin de rendre le cerveau indépendant à la nicotine sans trop le brusquer. De plus, la fumée du tabac présente 70 substances cancérigènes de plus que la vapeur de la cigarette électronique à part la nicotine, donc les risques qui se présentent sont fortement diminués et l’utilisation de l’e-cigarette est limitée au temps du sevrage.

Comment cela marche ?

Aussi appelée « vapoteuse », une cigarette électronique ou e cigarette est un appareil électronique qui peut produire une vapeur parfumée similaire à la fumée de cigarette traditionnelle pour inhalation humaine. Contrairement à la fumée de cigarette traditionnelle, la vapeur de la cigarette électronique ne provient pas de la combustion du tabac, elle ne contient donc pas de goudron ni de monoxyde de carbone. Son principe de base est de produire de la vapeur. Doté d’un mécanisme parfait, il transforme les matières aromatiques en de magnifiques nuages selon votre préférence et goût. En bref, c’est ainsi que fonctionnent les cigarettes électroniques. Cependant, il contient toujours des substances toxiques, mais le contenu est inférieur à celui des cigarettes traditionnelles. Ainsi, l’aérosol produit par la cigarette électronique provient du chauffage du liquide électronique dans la résistance chauffante intégrée à l’atomiseur. Pour fabriquer ce genre d’aérosol, vous devez allumer le chauffage par résistance, puis chauffer le liquide (e-liquide) à l’intérieur, puis ce liquide s’évapore pour produire l’aérosol, qui peut maintenant être consommé. On voit que l’activation du chauffage par résistance peut être complétée manuellement, c’est-à-dire par l’intermédiaire de l’utilisateur, ou automatiquement, c’est-à-dire par l’intermédiaire de l’utilisateur « e-cigarette elle-même ». Ensuite, vous pouvez profiter des bienfaits de l’e-cigarette, mais n’oubliez pas, il faut respecter les consignes.

Les risques du vapotage

Néanmoins, l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) et la Société Européenne de Pneumologie ont déclaré que les e-cigarettes sont des dispositifs nocifs pour la santé et ne devraient pas être utilisés comme une aide au sevrage au tabagisme, tandis que les autorités sanitaires étaient favorables à son utilisation. Des recherches dévoilées en 2019 rapportent que les consommateurs d’e-cigarettes ont 34 % plus de risques à avoir une crise cardiaque par rapport aux non-fumeurs, 25 % plus de risques à avoir une maladie relative aux artères coronaires par rapport aux non-fumeurs et 55 % plus de risques à avoir de la dépression et de l’anxiété par rapport aux non-fumeurs. De plus, on ne connaît pas encore les effets à long terme du vapotage donc il se peut bien que la e-cigarette soit dangereuse pour la santé. Il est donc recommandé de toujours faire preuve de prudence vis-à-vis de la consommation de cigarettes électroniques, il est conseillé de consulter un tabacologue pour solliciter son aide concernant le vapotage et le sevrage de tabac, la limitation de la période de vapotage est aussi conseillée, il est aussi conseillé de diminuer progressivement la dose de nicotine dans les e-liquides, il est également important d’arrêter définitivement le tabac lors de la période de vapotage, et il faut toujours acheter ses matériels d’e-cigarettes via des vendeurs agréés et fiables. L’utilisation des e-cigarettes durant la grossesse est également contre-indiquée pour la bonne préservation du fœtus.

Pourquoi consulter un tabacologue ?

Il est peu évident d’arrêter la cigarette traditionnelle tout seul en la remplaçant par une cigarette électronique, surtout si on est très fumeur. En effet, la réclamation de grandes quantités de nicotine par l’organisme, chaque jour, ne peut pas être compensée toute simplement par le vapotage de l’e cigarette. De plus, les tabacologues recommandent très souvent aux gros fumeurs d’associer le vapotage avec des patchs comme les comprimés, les gommes, les sprays, etc. Pour les aider à faire un sevrage de tabac confortable. Outre l’aide à l’aspect physique du sevrage, un tabacologue considère également les aspects comportementaux et psychologiques de la dépendance et soutient ses patients pour prévenir la rechute. Il s’avère donc être essentiel de consulter un tabacologue avant et pendant le sevrage.

Trouver un bon magasin de cigarettes électroniques en ligne
Quels critères pour choisir sa cigarette électronique ?