E-liquides bio concept 100% fabriqués en France

E-liquide

Plus qu’une tendance, le bio conquiert de plus en plus de parts de marché, et ce, dans tous domaines industriels confondus. Si le concept est principalement rattaché à l’agroalimentaire, il a conquis d’autres secteurs, dont le cosmétique. Il faut savoir que la consommation bio s’accorde à une démarche écoresponsable qui est devenue une préoccupation majeure chez plusieurs consommateurs. Ainsi, pour satisfaire les besoins et les demandes des clients, certaines sociétés ont choisi de diversifier leurs produits afin qu’ils répondent aux questionnements environnementaux actuels. Tel est d’ailleurs le cas des entreprises qui fabriquent les e-liquide.

L’e-liquide bio : c’est quoi ?

On parle de e liquide bio lorsque le produit est fabriqué à partir de végétaux ou que les ingrédients le composant proviennent de l’agriculture biologique. Dans le secteur alimentaire ou dans le domaine du cosmétique, les produits devront répondre à différents critères pour être certifiés biologiques.

À ce titre, la certification bio est délivrée aux produits dont les composants sont issus de culture proscrivant l’utilisation de pesticides et d’engrais. Dans le même ordre, ils seront garantis sans OGM ou Organismes génétiquement modifiés, ni produits chimiques de synthèse.

Par contre, dans le domaine de la vape, le liquide e cigarette ne peut pas obtenir une certification 100 % biologique. Pourquoi ? Pour la simple raison que certains ingrédients primordiaux au vapotage ne s’obtiennent pas de manière naturelle. En effet, à ce jour, sont qualifiés de bio, les e-liquides dont certains de ces ingrédients résultent d’une agriculture biologique.

Vous trouverez sur franceclope.com une panoplie de produits de vape, dont l’e liquide bio sans propylene glycol.

De quoi est composé un e-liquide dit biologique ?

Il importe de rappeler que les liquides de cigarettes électroniques sont habituellement composés de glycérine végétale (VG), de propylène glycol (PG), d’arômes et parfois de nicotine. Certaines formules énumèrent également des additifs pour souligner le goût. Il peut s’agir d’eau, d’alcool ou autre.

La glycérine végétale est littéralement naturelle. Elle est extraite d’huiles végétales à base de maïs, de noix de coco, de palme ou de soja.

Pour obtenir le propylène glycol, une intervention chimique est indispensable. Il s’agit de la pétrochimie ou de la carbochimie. Un procédé qui va à l’encontre du concept de bio. Certains fabricants d’e-liquide préfèrent alors baser leurs produits sur la glycérine végétale afin de mieux répondre à des critères plus naturels. Toutefois, des substituts au PG sont envisageables pour se rapprocher du bio. On peut notamment citer le végétol qui est issu d’huile végétale, le MPGV ou mono-propylène glycol végétal obtenu à partir du Colza, ou des extraits végétaux tel le 1,3-propanediol.

Concernant les arômes, alimentaires ou naturels, ils sont fabriqués avec des composants végétaux. Néanmoins, certains parfums plus élaborés s’obtiennent par un procédé chimique ou synthétique. Dans ce cas, l’arôme n’est pas naturel.

Quant à la nicotine, elle est tirée des feuilles de tabac par des moyens chimiques. Il s’agit d’ailleurs d’un procédé plus ou moins nuisible. Ainsi, ce composé peut être qualifié de 100 % naturel. Cependant, tous les vapoteurs ne consomment pas obligatoirement de la nicotine. Le marché offre une variété de e-liquide exempte de ce composé.

Les effets indésirables du propylène glycol sur le vapoteur

L’e liquide 100 % biologique n’existe pas puisque l’élément essentiel à sa composition s’obtient à partir d’un procédé chimique, à savoir le propylène glycol. Il importe de préciser que l’absorption de PG par l’organisme ne présente pas de risque certain pour le vapoteur. Néanmoins, il peut plus ou moins supporté par le fumeur en fonction de sa santé.

Chez certains profils, la consommation de propylène glycol peut provoquer des maux de gorge ou une toux d’irritation. D’ailleurs, il semblerait qu’un Français sur cent soit intolérant au PG. La manifestation de l’allergie s’avère plus ou moins alarmante et nécessite la consultation d’un spécialiste, notamment un allergologue.

Pour les personnes présentant cette forme d’allergie, les professionnels de la vape leur proposent un e-liquide bio sans propylène glycol.

Il faut savoir que lorsqu’un e-liquide est fortement concentré en glycérine végétale, sa teneur en PG est relativement faible. Ainsi, pour les intolérants au PG, il serait judicieux de prêter attention à l’étiquette du e-liquide et choisir un produit « high VG ».

L’alternative de substituer entièrement le PG par du Végétol s’avère encore plus intéressante. Il s’agit d’ailleurs d’un concept 100 % français. En effet, cet ingrédient est extrait principalement de végétal et se rapproche mieux de la notion de bio. Il s’obtient entre autres à partir d’une procédure alimentaire, à savoir une bio fermentation de la glycérine de tournesol.

Comment choisir un e-liquide bio de qualité ?

Il faut s’entendre, les liquides d’e-cigarette les moins nocives ne doivent pas obligatoirement être biologiques. On qualifiera un e-liquide comme sain lorsque sa fabrication est responsable et que les ingrédients pour sa conception sont réduits au minimum. Une première piste pour se procurer un e-liquide de qualité est d’opter pour un produit français.

En France, le secteur du vapotage comme la fabrication des e-liquides sont régis par des réglementations rigoureuses. Des contrôles systématiques sont prévus pour garantir la qualité des produits de vape. Bien que la notion de 100 % bio soit inexistante dans le monde du vapotage, le choix d’un e-liquide made in France reste une démarche écoresponsable.

Afin de choisir un e-liquide bio et sans danger pour la santé, il est primordial de savoir identifier les composants dangereux et nocifs. Parmi ces derniers figurent le parabène, le diacétyle, l’ambrox, l’acétoïne, la diacétone et l’acétylpropionyle. Tous ces composants peuvent exposer le vapoteur à des allergies, voire à des maladies. Le parabène, par exemple, est un perturbateur endocrinien. Dans ce sens, sa consommation expose aux cancers. Tandis que l’acétoïne est un allergène. Ainsi, un produit de gamme ne devrait contenir aucun de ces ingrédients.

Un flacon de e-liquide bio et de qualité peut alors contenir fondamentalement de Végétol, être de fabrication française, être composé d’arôme naturel pour rehausser son goût. Différentes saveurs sont d’ailleurs disponibles sur le marché en matière de e-liquides bio. En fonction du profil du vapoteur, il peut contenir ou non de la nicotine. L’ex-fumeur ou celui qui en sevrage de tabac, ou encore le vapoteur débutant devra éviter le e-liquide nicotiné.

Exit mobile version